Aller au contenuAller au menuAller à la rechercheAller à la page d'actualités

BonDroit : bonheur et droit


Navigation principale

    Recherche

    Fil d'ariane

    Axe 1

    Axe 1

    • Partager la page sur les réseaux sociaux
    • Envoyer cette page par mail

      Envoyer par mail


      Séparés par des virgules
    • Imprimer cette page

    Droit au travail et protection sociale

    En droit social, si le bonheur ne constitue pas une norme juridique, il peut s’affirmer comme un principe de référence. Le droit du travail offre en ce sens des instruments juridiques et conventionnels pour y parvenir. Faut-il en conséquence concevoir le bonheur en droit social comme un simple principe, un principe normatif voire un principe subjectif ? Tel est le questionnement général.

    Pour tenter d’y répondre, la recherche dans le cadre de cet axe sera nécessairement abordée sous l’angle conceptuel en s’interrogeant à l’appui des instruments juridiques et conventionnels, sur les notions de bien-être et de qualité de vie au travail, tant en ce qui a trait à l’entreprise en tant que structure privée, qu’en ce qui a trait aux structures publiques.

    Dans le prolongement de ce questionnement, la thématique du bonheur interroge également la façon qu’ont la société et les pouvoirs publics d'envisager aujourd’hui la solidarité autour des problèmes liés à l’insertion professionnelle et à l’insertion sociale. Le concept de « marché du travail » intéresse ainsi les politiques d’insertion des plus éloignés de l’emploi ou les problématiques liées à la segmentation du marché des moins éloignés. S’intéresser en ce sens à la notion de « marché du travail », c’est aussi se préoccuper des politiques du logement, des problématiques de transports nécessaires pour permettre le travail ou des structures d’accueil des jeunes enfants.

    Mais l’on ne peut omettre qu’en droit social, le dialogue social et la négociation collective constituent aussi des sources essentielles. De nombreuses obligations ou pratiques existent intéressant le bien-être au travail : gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, risques psycho-sociaux, stress, santé au travail, pénibilité ou organisation du travail. Ces différentes sources conventionnelles (accords de branche, de groupe ou d'entreprise) pourront être mobilisées dans le cadre du projet, croisant bonheur et droit.

     

    A l’appui de ces premières réflexions, l’axe 1 « Droit au travail et protection sociale » s’articulera autour de trois sous-thématiques :

    1. Le concept du bonheur en droit social ;

    2. Solidarités et bonheur ;

    3. Les sources conventionnelles du bonheur (organisation du travail et santé).

    Membres Axe 1

    Co-responsables de l'Axe 1 :

    Bernard Gauriau

    Franck Héas

    Martine Long

    Membres de l'Axe 1 :

    Anne-Sophie Hocquet

    Hervé Rihal

    Karine Grévain-Lemercier

    Agathe Vitour

    Adeline Morin-Trudelle

    Gwendal Châton

    Kouassi Aimé Malanhoua